Un lecteur mp3 ? Just make it !

Ambiance : Un week-end entier à exercer notre passion avec des gens, du matin au soir, des enceintes diffusants du son en continu, bref, un week-end plaisant.

Un seul risque : Que tôt ou tard quelqu’un bloque la playlist sur un obscur groupe d’apprentis chanteurs grégoriens sur fond de musique new wave, ou bien que quelqu’un (dénommé alex, pour respecter son anonymat…), cherche à savoir combien de temps il peut passer du nyancat en boucle avant que les gens craquent… Pour palier à tout cet éventail d’horreurs, pourquoi ne pas se faire un montage lecteur MP3/WMA/OGG/AAC/MIDI ?

Et comme le disait Germaine, sculpteuse de riz à la retraite dans le Var : « Avec du son, c’est mieux ! »

Donc, après avoir fait l’inventaire des composants nécessaires : un Arduino UNO, un shield Deuligne pour l’affichage, un shield mémoire pour la SD card, un shield audio pour le décodage des flux, on s’y met !

Première étape

Faire la qualification du cubi shield. Le sketch merlot tient ses promesses et supporte bien la montée en charge. Paré !

Deuxième étape

S’assurer que le listage des fichiers présents sur la SD card à l’aide du joystick, et l’affichage de leurs noms sur l’écran LCD est fonctionnel. Pas de réels problèmes rencontrés ici, les exemples fournis avec les librairies de ces deux shields sont bien parlants, et permettent une compréhension aisée des fonctions à mettre en oeuvre. Attention toute fois à ne pas utiliser des noms de fichiers de plus de 8 caractères. La librairie de gestion de la SD n’est pas faite pour ça, et ça se sent (que c’est toi… ).

Troisième étape

: Se faire la main sur les fonctions de manipulations du shield MP3. En effet, il n’existe pas de bibliothèques pour le gérer, il a fallu donc tout faire à la main à partir d’exemples glanés sur le web. Une fois que l’on comprend comment le manipuler, essayer de le coupler à la SD card, et vérifier qu’il n’y ait pas de parasitage, les deux se trouvant sur le même bus de communication.

Quatrième étape

Décoder un flux mp3 en provenance de la flash interne de l’Arduino (d’abord) puis en allant le chercher en « live » sur la SD card (ensuite). Une fois que cela est fonctionnel, rajouter les fonctions permettant d’ajuster le volume.

Cinquième étape

Essayer de faire une interface texte la plus simple et intuitive qu’il soit (excusez moi par avance, je suis pas très doué pour ça, ni pour rien de graphique d’ailleurs…)

Sixième étape

Célébrer la réussite des étapes précédentes, et écouter tranquillement votre musique favorite !

Septième étape

Ne pas oublier d’aller dormir…

Et le code correspondant :

Télécharger punk_audio_player.pde

Visualiser le code sur Gist

Laisser un commentaire